L'entreprise est joignable du Lundi au Vendredi de 9:00 à 12:30 et de 14:00 à 18:00 pour toutes informations concernant le B2C. Pour vos demandes concernant le B2B nous répondons 24H/24 - 7J/7
|
trans.lynn77@gmail.com
|
01 64 40 66 32
|
Nous localiser.

L’importance des fédérations du transport routier

Trans-lynn > Réglementation transport routier > L’importance des fédérations du transport routier
federations_transport_routier

Le transport de marchandises par voie routière, du fait de sa souplesse d’utilisation, est devenu le mode de transport le plus prépondérant dans la chaîne logistique des entreprises et des particuliers. Le cheminement par route est fortement sollicité par les différentes activités. Mais les difficultés de natures professionnelles rencontrées par les acteurs du transport routier exigent de plus en plus de leur part, un minimum d’organisation commune ; d’où l’intérêt des fédérations.

En quoi consiste une fédération d’acteurs du transport routier ?

Le secteur du transport routier de marchandises se caractérise par une situation économique parfois difficile, et en l’absence de discipline, par un mauvais respect des règles du jeu. Dès lors, il est important que les différents acteurs se mettent en coalition pour redéfinir leurs principes de collaboration ou de concurrence et mieux organiser la défense de leurs intérêts. Une telle fédération est donc un regroupement de plusieurs professionnels ayant en commun le transport routier ou agissant dans la même branche de ce transport, afin de promouvoir leur filière.

La préoccupation majeure des fédérations professionnelles telles que celles intervenant dans le transport de marchandises par voie routière, consiste à faciliter le développement économique des entreprises de leur secteur d’activité. Le secteur du transport de marchandises par voie routière étant très diversifié et les priorités n’étant pas toujours les mêmes quand bien même les acteurs partageraient le même secteur d’activité, plusieurs fédérations se sont créées pour défendre les droits et des intérêts catégoriels des transporteurs.

Parmi les différentes existantes et qui interviennent dans le domaine du transport routier de marchandises, certaines ont une dimension régionale ou départementale. D’autres, par contre, ont développé un service de proximité, de renseignement et d’assistance. Les objectifs étant différents et variant selon telle ou telle organisation, certains se concentrent sur les intérêts liés au transport par voie routière proprement dit, tandis que d’autres se consacrent aux intérêts individuels des acteurs de la logistique.

Quelles sont les missions dévolues aux fédérations ?

Il est ainsi clair que la mission principale d’une fédération est la défense et la promotion des intérêts, de l’image, de la prospérité et de la pérennité des entreprises du secteur du transport routier de marchandises en général.

A l’ère des nouvelles technologies, la plupart des fédérations prônent une harmonisation sociale et technologique afin d’assurer à chaque transporteur membre ou non, une concurrence libre et non faussée. Elles défendent des valeurs considérées comme communes telles que la solidarité, le courage, la rigueur, la discipline, la fierté du travail bien accompli, etc. Elles aident ainsi à lutter contre la concurrence déloyale au sein des transporteurs.

Enumérer une liste exhaustive de toutes les missions des fédérations intervenant dans ce domaine serait donc risquée. Mais on peut citer entre autres, celles de :

  • faire du transport routier, une filière organisée, réglementée et protégée qui assure à ses membres, une vie décente et honorable ;
  • stimuler la solidarité et l’échange d’informations entre associations, groupements et syndicats représentant les personnels des plus grandes entreprises de livraison mondiale ;
  • soutenir les travailleuses et travailleurs des transports en s’appuyant sur l’expérience des mentors afin d’élargir les activités du plus grand nombre et de manière à englober d’autres pays ou régions ;
  • créer un réseau à même d’aider ses membres à s’adapter aux changements majeurs qui, du fait des exigences liées aux nouvelles technologies et au commerce en ligne, interviennent quotidiennement dans les secteurs du transport routier ;
  • de marchandises, de la livraison de colis et de la logistique au niveau mondial.
  • élargir le soutien offert afin d’inclure les travailleuses et travailleurs informels d’autres secteurs de transport et leurs chaînes d’approvisionnement, notamment la manutention portuaire, les chemins de fer, la logistique, la pêche et le tourisme ;
  • veiller à ce que les représentant-e-s des travailleuses et travailleurs informels des transports soient pleinement inclus dans l’élaboration des politiques ;

Related Posts

Leave a Reply